Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Comment devenir un monteur vidéo-son ?

Publié le par Imagin&vous

La production audiovisuelle fait intervenir plusieurs talents dont l’un des plus importants d’entre eux est celui du monteur. Le monteur son image intervient après les opérations de prise de vue. Il obéit à règles strictes émises par le réalisateur. Son travail consistera à assembler les différentes séquences d’images filmées afin de donner la version complète du film ou du documentaire.

 

Le moteur, un travail au cœur de l’audiovisuel

S’il y a une mission délicate et spéciale lors de la production audiovisuelle, c’est sans doute celui du monteur. Il n’a pas droit à l’erreur et il doit respecter scrupuleusement la ligne édictée par le réalisateur.

Le tri : c’est la première étape du travail. Celui-ci consiste à visionner les pellicules et à faire le premier tri afin de pouvoir classer les séquences dans le bon ordre.

Le montage : c’est la deuxième étape, il s’agit là de faire l’assemblage des éléments et de rajouter les effets de son ou les améliorations de plan souhaité. C’est ici aussi que l’on rajoute la partie musicale du film ou du documentaire.  Tout ceci se déroule dans le respect du cahier de charge émis par le réalisateur.

Le travail du monteur peut s’étaler sur des jours selon la longueur du film et le nombre de prises de vue à traiter. Toutefois, il y a une particularité pour les monteurs en plateaux télévisés. Le montage doit se faire très rapidement en ne tenant compte que des passages les plus percutants. À ce stade, le monteur n’a pas une grande marge de manœuvre et il doit agir rapidement avant la diffusion de l’information. Pour un enregistrement de 15 à 45 minutes, le journal ne tiendra compte que de 2 à 3 minutes seulement, c’est qui oblige le monteur d’être très sélectif.

Les choses sont un peu plus différentes quand il est question des documentaires et des magazines. Ceux-ci sont plus longs et le temps de préparation du Montage l’est tout aussi. Toutefois, le monteur doit veiller à ce que chaque scène proposée intéresse le public.

Pour le montage d’un film, c’est là que se présente tout le savoir-faire du monteur. Il doit visionner chaque prise et déterminer celle qui est le plus réussie. Il collabore avec le réalisateur dans le choix du passage à monter. De même, il effectue sous la houlette du réalisateur les modifications nécessaires. Tout ce travail doit se faire de manière très naturelle et avec une grande concentration pour ne pas risquer de saccader des images ou monter une image avec un son qui n’est pas approprié.

Le métier de monteur, toujours très recherché

S’y connaitre en montage, c’est avoir le privilège de se faire une place dans le domaine de l’audiovisuel. Les chaînes de télévision qui conçoivent des émissions diverses ont besoins des monteurs. Le cinéma qui est aussi un secteur en pleine effervescence recherche toujours des nouveaux talents et enfin les producteurs indépendants, qui un secteur florissant actuellement sont à la chasse des nouveaux talents de monteurs. Cette dernière qui concentre son activité dans les petites productions : publicité, film corporate, courts-métrages, etc. Ces différents secteurs sont des mines d’or pour ceux qui ont du talent pour le montage vidéo.

Comment devenir monteur vidéo

Comme tous les métiers du cinéma, devenir monteur incombe beaucoup de travail et de recherche. Il faut avoir un bon bagage intellectuel et une solide connaissance du milieu de l’audiovisuel. Une formation et un stage dans un établissement orienté vers l’audiovisuel sont nécessaires. Après quoi, il faut s’entrainer et se laisser tenter par des nouvelles expériences. Découvrez également des métiers axés jeux vidéos sur http://www.ipesaa.fr/game-art.html